Nouvelle nuit de tensions en banlieue parisienne. Une école endommagée par un incendie

481

De nouvelles tensions ont été observées dans la nuit de mardi à mercredi en banlieue paris, pour la quatrième nuit consécutive. Une école a notamment été endommagée par un incendie à Gennevilliers. L’accident d’un motard samedi soir à Villeneuve-la-Garenne, impliquant un véhicule de police, a provoqué de nouvelles violences ces dernières nuits. Des incidents ont éclaté dans plusieurs quartiers des Hauts-de-Seine. Cependant, pour cette quatrième nuit de tensions, les incidents ont été globalement de plus faible intensité par rapport aux nuits précédentes, a assuré la préfecture.

Les faits les plus graves ont eu lieu à Gennevilliers, où l’école primaire Paul-Langevin a été touchée par un départ de feu rapidement maîtrisé. « Le bureau de la directrice a été détruit et deux salles ont été endommagées », a indiqué la préfecture des Hauts-de-Seine. L’incendie, dont les circonstances restent encore floues, a eu lieu « en dehors de la zone des violences urbaines », a-t-elle précisé.

Ailleurs dans le département, la police a été visée par des tirs de feux d’artifices lors d’incidents sporadiques qui ont éclaté à Nanterre et Villeneuve-la-Garenne, où l’accident d’un motard samedi soir impliquant un véhicule de police a provoqué des tensions ces dernières nuits.