Notre-Dame de Paris : Tout avance, sauf l’enquête

1167

Il y a deux ans jour pour jour, la cathédrale Notre-Dame de Paris était ravagée par un terrible incendie, détruisant sa flèche et dévorant sa charpente, la célèbre et singulière “forêt”. Emmanuel Macron s’est rendu ce jeudi matin sur le chantier de reconstruction de la cathédrale, se disant « impressionné » par l’avancée des travaux. Une vitesse qui tranche radicalement avec la lenteur de l’enquête. En effet, après l’incendie de Notre-Dame, une enquête préliminaire était ouverte par le parquet de Paris, confiée deux mois plus tard à trois juges d’instruction du tribunal judiciaire.

Deux ans plus tard, les Français ne sont pas plus avancés sur la progression de l’enquête. Selon une source évoquée par LCI, la récolte de preuves sur place serait terminée. Mais si l’enquête, elle, se poursuit, elle semble jouée d’avance : « dans l’état actuel des choses, il n’est pas possible d’affirmer qu’on sera en mesure de dire un jour de manière certaine ce qui a pu être à l’origine de l’incendie« , affirme toujours la même source à LCI. L’enquête semble se diriger vers un mégot mal éteint ou un court-circuit électrique, pistes privilégiées par le procureur de Paris au terme de l’enquête préliminaire en juin 2019.

Si les pouvoirs publics restent fixés sur l’objectif de rebâtir la cathédrale pour 2024, conclure l’enquête dans les mêmes délais ne semble pas une priorité.

 

Nous avions reçu Monseigneur Patrick Chauvet, recteur de Notre-Dame de Paris, pour évoquer l’avenir de Notre-Dame. Retrouvez cet entretien écrit ICI