Non, ce n’est pas une blague…

375

Un groupe de migrants de la caravane sud américaine a exigé que le Président américain Donald Trump les laisse entrer dans le pays ou les paie 50 000 dollars chacun pour retourner en Amérique centrale. Une centaine de migrants ont effectué la demande au consulat américain de Tijuana (Mexique).

« Cela peut vous sembler beaucoup d’argent », a déclaré un des leaders de la caravane, Alfonso Guerrero Ulloa à l’Union-Tribune de San Diego. « Mais c’est une petite somme comparée à tout ce que les États-Unis ont volé au Honduras. »

Les responsables de la Sécurité intérieure américaine ont répondu que la demande de 50 000 dollars démentait les allégations selon lesquelles les membres de la caravane sont des demandeurs d’asile légitimes. « Les possibilités économiques ou le retour dans la famille ne constituent pas un motif d’asile dans quelque système que ce soit « , a déclaré une porte-parole du ministère.

Par ailleurs,  Alfonso Guerrero Ulloa est suspecté d’avoir perpétré un attentat terroriste au Honduras en 1987 au cours duquel six américains furent blessés.