Nîmes : une école est « délocalisée » après «l’utilisation d’armes de guerre» dans le quartier gangrené par le trafic de drogue

535

L’école élémentaire Georges Bruguier, située au cœur du quartier défavorisé du Chemin bas d’Avignon à Nîmes (Gard), a été « délocalisée » vers une zone voisine, annonce ce mercredi la mairie. La cause : « l’utilisation d’armes de guerre » dans ce quartier gangrené par le trafic de drogue. Des navettes ont été mises en place pour permettre aux élèves de rejoindre le centre de loisirs du Mas Boulbon, qui accueille désormais les enseignants et le directeur de l’école, rapporte France Bleu Gard Lozère.

« Cette décision, effective depuis le lundi 15 juin, a été prise suite au déclenchement d’une alerte attentat dans l’établissement par le directeur de l’école ayant constaté l’intrusion d’un individu dans la cour de l’établissement », précise la municipalité dirigée par Jean-Paul Fournier (LR).