«Ni racistes, ni violents, juste gardiens de votre paix»: près de 200 policiers en colère déposent une demande de démission en Isère

654

Actu17 – La colère gronde dans les rangs de la police nationale depuis une dizaine de jours, suite aux déclarations du chef de l’État Emmanuel Macron dans une interview en direct accordée au média Brut. En Isère, près de 200 policiers ont décidé de déposer une demande de rupture conventionnelle. Une démarche qui conduit à la démission.

Les policiers multiplient leurs actions partout en France et continuent à exprimer leur ras-le-bol. De nombreux contrôles routiers sont effectués de manière « préventives » sur tout le territoire, du matin au soir et même la nuit.

Durant ces opérations, les automobilistes sont tous arrêtés mais pas verbalisés. Les fonctionnaires font de la pédagogie et en profitent pour faire passer leur message : « Ni racistes, ni violents, juste gardiens de votre paix. Nous continuerons à vous protéger si on nous donne les moyens de le faire ». Des actions soutenues par les syndicats de police qui ont appelé cette semaine à passer en « service minimum », c’est à dire à ne pas intervenir d’initiative et à répondre uniquement sur appel.

(…) La suite sur Actu17