Nathalie Delattre : « Le problème de la radicalisation islamiste n’était pas perçu par l’Etat »

468

La sénatrice de la Gironde (Mouvement radical) a présidé la commission d’enquête sur l’islamisme et les moyens de le combattre. Le rapport met notamment l’accent sur la nécessité de former les élus et les fonctionnaires pour faire face à un défi longtemps négligé.

Marianne