Nantes: le préfet “surpris par le niveau de délinquance”

1378

VA – Dans un entretien qu’il a accordé à 20 Minutes, le préfet de Loire-Atlantique, Didier Martin, s’est dit « surpris » par la délinquance sévissant à Nantes. Il pointe notamment le rôle de l’alcool et des stupéfiants.

Nommé préfet de Loire-Atlantique en septembre dernier, Didier Martin est revenu pour 20 Minutes sur ses premiers mois à la préfecture. Alors que la récente actualité nantaise a été marquée par plusieurs fusillades et la mort d’un jeune adolescent au quartier des Dervallières, le préfet a dit toute sa colère face à une insécurité récurrente. « Ce quartier (…) a été identifié par l’Etat il y a deux ans pour être un quartier de reconquête républicaine », assène Didier Martin, qui souligne le travail « dangereux pour eux-mêmes » effectués par les policiers nantais. Mais plus généralement, le préfet s’est dit particulièrement surpris de la situation nantaise : « Depuis mon arrivée, je suis effectivement surpris du niveau de délinquance que je constate sur ce territoire. »

(…) Valeurs actuelles