Municipales. Castaner ne dit pas non au vote par correspondance pour le second tour

360

Interrogé à ce sujet ce mardi 26 mai à l’Assemblée, le ministre de l’Intérieur s’est montré prêt à étudier la possibilité de voter par correspondance lors du second tour des municipales prévu le 28 juin.

Christophe Castaner a été interpellé à propos du recours au vote par correspondance en vue du second tour des municipales prévu le 28 juin, ce mardi à l’Assemblée nationale, par la députée LR de Saône-et-Loire Josiane Corneloup. Le ministre de l’Intérieur a affirmé que l’objectif du gouvernement était de faire « en sorte qu’un maximum de Français puissent voter », dans « un cadre légal ou dans un cadre réglementaire qui peut évoluer d’ici au jour de l’élection ».

Ouest-France