Municipales 2020 : à Paris, la campagne vire au duel Hidalgo-Dati

318

La maire sortante fait figure de favorite, mais la candidate LR peut espérer récupérer certains électeurs macronistes déçus par l’ancienne ministre de santé Agnès Buzyn.

Rachida Dati a trouvé son angle d’attaque : durant le confinement, les maires d’arrondissement comme elle « ont agi aux côtés des Parisiens, sans soutien et sans écoute de la Mairie centrale », c’est-à-dire d’Anne Hidalgo, a-t-elle cinglé samedi 23 mai dans l’hebdomadaire Challenges. « Rien de ce qui pouvait améliorer la situation des Parisiens n’a été retenu. » Réplique immédiate sur Twitter d’Emmanuel Grégoire, premier adjoint de l’édile socialiste : « Chaque matin, pendant la crise, nous avions une réunion de travail avec tous les maires d’arrondissement. Vous seule étiez absente, vous seule avez manqué à vos devoirs. Et, comme d’habitude, vous attaquez avec brutalité pour masquer vos turpitudes. »

Le Monde