Monsanto : le Roundup de nouveau jugé cancérigène

369

Un jury américain a estimé mardi que le désherbant Roundup, fabriqué par Monsanto, avait contribué au cancer d’Edwin Hardeman, un homme qui affirme avoir utilisé le désherbant au glyphosate pendant plus de 25 ans pour débarrasser sa propriété d’une plante très urticante.

D’après les avocats de M. Hardeman, les débats vont désormais pouvoir se consacrer à prouver « que Monsanto n’a pas eu une approche responsable et objective à propos de (la dangerosité) du Roundup« . « Monsanto ne se soucie pas particulièrement de savoir si son produit cause ou non le cancer, préférant manipuler l’opinion publique et décrédibiliser quiconque soulève des inquiétudes légitimes » sur le sujet, ont aussi précisé les avocats.

« Nous sommes déçus » de ce jugement, a réagi le géant Bayer, qui encaisse un deuxième revers judiciaire en quelques mois. Le groupe allemand est déjà la cible de milliers de procédures similaires rien qu’aux Etats-Unis.

NouvelObs