Ménage dans les prisons – Thibault Bastide

357

Nicole Belloubet a tenu parole… des milliers de prisonniers ont quitté leurs cellules. Entre le 16 mars et le 1er avril, le nombre de détenus dans les prisons françaises a diminué de 6 266 personnes, a indiqué ce vendredi 3 avril le ministère de la Justice. Au 1er avril, il y avait 66 309 individus incarcérés dans les 188 prisons françaises contre 72 575 le 16 mars, selon les chiffres officiels de la Chancellerie. Cette baisse est liée à une diminution de l’activité judiciaire, ce qui entraîne une réduction du nombre de nouveaux détenus, mais également à des libérations anticipées. Une diminution volontairement souhaitée par le Garde des Sceaux, Nicole Belloubet, qui avait annoncé sa volonté de libérer des détenus en fin de peine pour limiter la propagation du coronavirus dans les centres pénitentiaires surpeuplés.

Des délinquants sont ainsi relâchés dans la nature. Paradoxalement, des individus ayant bravé à plusieurs reprises le confinement sont, eux, condamnés à des peines de prison ferme et conduits, pour certains, directement en cellule.

Par ailleurs, la section française de l’Observatoire international des prisons, l’association Avocats pour la défense des droits des détenus, le syndicat de la magistrature et le syndicat des avocats de France souhaitent aller encore plus loin. Ils demandent la libération des prisonniers à qui il reste six mois de détention, contre deux mois actuellement, ainsi que des protections pour les détenus.

Selon le dernier bilan de la Direction de l’administration pénitentiaire, 48 détenus ont été testés positifs au coronavirus et 925 sont actuellement en confinement sanitaire. Parmi les 42 000 agents pénitentiaires, 114 sont positifs et 931 sont en quatorzaine à domicile.

Thibault Bastide