Marseille : pas de rues pour Laura et Mauranne, assassinées par un islamiste 

649

Laura et Mauranne, les deux cousines âgées de 20 et 21 ans assassinées par un islamiste à la Gare Saint-Charles de Marseille le 1er octobre 2017, n’auront pas de rue à leurs noms. Stéphane Ravier, sénateur de Marseille depuis 2014, avait présenté un amendement pour rebaptiser une rue de la ville en hommage aux deux jeunes femmes. Le maire PS de la ville, Benoît Payan, a refusé.

Stéphane Ravier a annoncé sur son compte Twitter ne pas vouloir en rester là et saisir le préfet pour faire annuler cette décision.

Décidément, les victimes de l’islamisme peinent à recevoir un hommage décent ! On se rappelle de la plaque à Paris pour le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, assassiné lors de l‘attentat à Trèbes dans l’Aude en 2018 : le gendarme y était décrit comme « victime de son héroïsme »… Il s’était en effet substitué à une otage et avait tenté de désarmer le terroriste.