L’université de Soros part de Hongrie ?

423

L’Université d’Europe centrale (CEU), fondée par George Soros à Budapest (Hongrie), a déclaré lundi qu’elle avait été victime d’une « une expulsion arbitraire » qui violait la liberté académique, et a confirmé son intention d’inscrire de nouveaux étudiants en Autriche l’année prochaine. Le gouvernement hongrois a qualifié la décision de l’université de « bluff à la Soros ».

Le président et recteur de l’Université, Michael Ignatieff, a déclaré dans un communiqué que « La CEU a été expulsée de force » : « C’est sans précédent. Une institution américaine a été chassée d’un pays qui est un allié de l’OTAN. Une institution européenne a été évincée d’un État membre de l’UE ». « L’expulsion arbitraire d’une université réputée est une violation flagrante de la liberté académique. C’est un jour sombre pour l’Europe et un jour sombre pour la Hongrie », peut on lire dans la déclaration.

Le statut juridique de l’Université est en suspens depuis plus d’un an suite aux changements apportés à la loi sur l’enseignement supérieur en Hongrie. Une université enregistrée à l’étranger ne peut désormais plus s’installer en Hongrie si elle n’offre pas également des cours dans son pays d’origine. l’Université ne peut donc plus délivrer de diplômes américains en Hongrie.

Les critiques de Viktor Orban affirment que ces changements visent délibérément l’Université fondée par Georges Soros, qu’il accuse régulièrement d’encourager l’immigration massive en Europe, une accusation que le philanthrope milliardaire nie. Au début de cette année, l’Open Society Foundations, principal réseau de financement de G. Soros, a également été contraint de quitter la Hongrie.

L’Université d’Europe centrale a déclaré qu’elle commencerait à inscrire des étudiants qui attendent des diplômes américains sur son nouveau campus à Vienne pour la prochaine année universitaire. Les étudiants déjà inscrits termineront leurs études à Budapest. L’université conserve son accréditation en tant qu’université hongroise et s’efforcera de poursuivre ses activités d’enseignement et de recherche à Budapest aussi longtemps que possible.