L’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF) présentera une cinquantaine de listes lors des élections municipales de 2020

1426

Selon Sud Radio, une cinquantaine de listes seront présentées par l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF) aux élections municipales de 2020, notamment en région parisienne dans le nord ainsi qu’à Marseille. L’UDMF avait fait parler de lui lors des dernières élections européennes en déposant sa liste en retard à cause de la non-conformité de certains documents. Malgré un score très relatif aux Européennes, l’UDMF arrive à concurrencer les gros partis dans certains quartiers.

Que souhaite l’UDMF ?

Si la formation politique musulmane se prétend laïque et dit s’adresser à l’ensemble des Français, « sans distinction de couleur, d’âge, ni de religion », elle a toutefois porté dans son programme des mesures spécifiques de l’islam, en promouvant notamment « la finance islamique », qui permettrait, d’après l’UDMF, de « relancer la croissance française ». La formation musulmane propose également le développement de la filière halal et se positionne aussi contre la loi qui interdit le port du voile à l’école… parmi leurs propositions, se trouve également le droit de vote des étrangers non-communautaires.

Pour rappel : L’UDMF a été fondée en novembre 2012, juste après la présidentielle, en réponse à la « politique identitaire » de la France que menait alors, selon elle, le président de la République… François Hollande.

L’UDMF accuse notamment les différentes formations politiques « d’exploiter les musulmans » et la question de l’islam à des fins politiques, se basant par exemple sur le débat sur l’identité nationale de 2010 et le silence des autorités face aux actes islamophobes. « Et à un problème politique, nous avons décidé de répondre par une réponse politique », assurait la semaine dernière son leader Nagib Azergui, sur le site francophone tunisien Le Muslim Post.

Des résultats médiocres lors des élections régionales de 2015 et aux Européennes de 2019

Si la formation musulmane n’en est pas à ses premières élections, elle avait récolté 0,4% des voix en Île-de-France en 2015, avec un pic de 6% à Mantes-la-Jolie (Yvelines).

En 2017, L’UDMF avait échoué à présenter un candidat à la présidentielle, par manque de parrainages, et avait tenté sa chance dans 6 des 577 circonscriptions aux législatives suivantes. Son meilleur score fut obtenu à Mayotte, avec plus de 5% des voix, ainsi que 2% dans la première circonscription des Hauts-de-Seine.

Enfin, l’UDMF n’a réuni que 0,13% des votes aux élections européennes 2019. Toutefois, dans certains quartiers, elle concurrence des listes d’envergure nationale.