L’UE a accordé une protection à près de 300.000 migrants en 2019

525

Les 27 États membres de l’Union européenne (UE) ont accordé une protection à 295 800 demandeurs d’asile en 2019, un chiffre en baisse de 6% par rapport à 2018 (316 200). En plus de de ce nombre, les États membres de l’UE ont accueilli plus de 21 200 réfugiés réinstallés. Ces données sur les décisions relatives aux demandes d’asile dans l’UE sont publiées par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

Parmi l’ensemble des personnes ayant obtenu une protection en 2019 dans l’UE, 141 100 se sont vu octroyer le statut de réfugié (48% de toutes les décisions positives), 82 100 une protection subsidiaire (28%) et 72 700 une protection pour raisons humanitaires (25%).

Les principaux bénéficiaires d’une protection dans l’UE en 2019 sont restés les Syriens (78 600 personnes, soit 27% du nombre total des personnes ayant obtenu un tel statut dans les États membres de l’UE), suivis par les Afghans (40 000, soit 14%) et Vénézuéliens (37 500, soit 13%). Le nombre de Vénézuéliens a été multiplié par presque 40 en 2019 par rapport à 2018, lorsque près de 1 000 Vénézuéliens ont obtenu un statut de protection dans l’UE. Parmi les Syriens à qui une protection a été accordée dans l’UE, 71% d’entre eux ont été enregistrés en Allemagne (56 100). Parmi les Afghans, la part la plus élevée de 41% a également été observée en Allemagne (16 200). Presque la totalité des Vénézuéliens ayant obtenu un statut de protection ont été enregistrés en Espagne (35 300), 94% du total de l’UE.

39% des décisions positives octroyées en Allemagne

En 2019, le plus grand nombre de personnes ayant obtenu une protection a été enregistré en Allemagne (116 200 ou 39% de toutes les décisions positives), suivie par la France (42 100 ou 14%), l’Espagne (38 500 ou 13%), et l’Italie (31 000 ou 10%). Ces quatre États membres comptaient ensemble pour plus de trois quarts des décisions positives accordées dans l’UE. […]

Eurostat via FDS