Loi « anticasseurs » : réaction du RN

218

Le droit de manifester dans notre pays a une valeur constitutionnelle. Le projet de loi sur la prévention et les sanctions des violences lors des manifestations, ou « loi anti-casseurs », voté aujourd’hui à une écrasante majorité des députés, porte une atteinte grave à cette liberté fondamentale – notamment en son article 2 – à laquelle sont à juste titre attachés nos compatriotes.

Si la préservation de l’ordre public est un élément indispensable au bon fonctionnement de toute société, celle-ci ne peut se faire au détriment de nos libertés. La menace est connue, il suffit d’y répondre efficacement. Le Rassemblement National réclame depuis de nombreuses années la dissolution des groupuscules et milices d’extrême gauche qui malgré les multiples violences qu’ils génèrent, continuent de pouvoir agir en toute impunité. Plutôt que de proposer une nouvelle loi de circonstance, il est urgent d’appliquer enfin les dispositions qui existent par ailleurs déjà dans notre arsenal juridique pour mettre un terme définitif aux agissements de ces éléments dangereux.

Le Rassemblement National se veut le garant des libertés fondamentales de chaque Français qui reculent gravement sous les coups de boutoir du Gouvernement. Hier la liberté d’expression avec la loi « fake news », aujourd’hui la liberté de manifestation avec cette loi dite « anti-casseurs » – qui n’est en réalité qu’une loi « anti gilets jaunes » – demain peut-être la liberté de la presse si l’on en croit les confidences effectuées auprès de quelques journalistes, les députés du Rassemblement National ont donc tout naturellement voté contre ce texte.

Rassemblement national