L’islamologue Tariq Ramadan reste mis en examen pour les viols de cinq femmes après le rejet par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris des demandes de nullité réclamées par sa défense

942

Le journaliste vincent Vantighem (20minutes) rapporte sur twitter que la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a rejeté les demandes de nullité des mises en examen de Tariq Ramadan pour viols. L’islamologue suisse reste de ce fait mis en examen pour les viols de cinq femmes.

Depuis 2017, Tariq Ramadan est accusé de viol et de harcèlement sexuel par plusieurs femmes, entraînant sa mise en congé de l’université d’Oxford et sa mise en examen en pour « viol » et « viol sur personne vulnérable ». D’autres plaintes se rajoutent par la suite. En , il est inculpé par la justice suisse pour des faits similaires. En , il est libéré, placé sous contrôle judiciaire et assigné à résidence en France.

Pour rappel, TVLibertés recevait l’une des accusatrices de Tariq Ramadan, Henda Ayari, en octobre 2019.