L’islamologue Tariq Ramadan mis en examen pour deux autres viols présumés

291

Jeudi, l’islamologue suisse Tariq Ramadan a été mis en examen pour deux autres viols jeudi 13 février au terme de son interrogatoire au tribunal de Paris, en plus de ses deux précédentes mises en cause. Les deux potentielles victimes, interrogées comme témoin par les policiers en février 2019, ont été identifiées sur des photos retrouvées dans l’ordinateur de l’islamologue suisse de 57 ans, qui conteste toutes les accusations.

Les deux femmes ont raconté aux enquêteurs comment Tariq Ramadan, qualifié de « manipulateur », les avait entraînées chacune dans une relation « dominant-dominé » virtuelle avant un rendez-vous brutal. « Je lui demandais d’être plus doux, mais il me disait : ‘C’est de ta faute, tu le mérites (…) et qu’il fallait obéir », a notamment rapporté l’une des deux, relatant une relation remontant à 2015.

L’islamologue est par ailleurs mis en examen depuis 2018 pour « viol » et « viol sur personne vulnérable », pour les faits dénoncés par Henda Ayari et « Christelle », respectivement en 2012 à Paris et en 2009 à Lyon.

Francetvinfo