Lille : l’incendie de l’église Saint-Pierre-Saint-Paul « accidentel » ?

1721

Lundi en début de soirée, l’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Lille a été touchée par un incendie. Les pompiers, alertés peu avant 20h, ont fait face à un incendie important, au niveau de la toiture. Jusqu’à minuit, soixante soldats du feu se sont mobilisés avec une vingtaine d’engins et trois lances à eau pour éteindre le foyer principal, et ont poursuivi l’intervention quelques heures afin d’éloigner tout risque.

Le feu a « essentiellement [touché] la sacristie », selon le maire PS Martine Aubry, d’où l’incendie est parti. Les boiseries et le plancher ont été détruits par les flammes. Lucette, la sacristine, a expliqué aux journalistes de France 3 Nord Pas-de-Calais avoir été la dernière à quitter les lieux aux alentours de 17h, et n’avoir rien remarqué de suspect lorsqu’elle a verrouillé les portes. Un élément confirmé par les pompiers à leur arrivée sur place.

Le préfet a jugé la cause de l’incendie possiblement « accidentelle », le feu étant parti de la sacristie, « attenante aux locaux électriques de l’église ». Des locaux électriques pourtant mis aux normes l’année dernière. En effet, l’église avait été fermée une grande partie de l’année pour être restaurée.

Depuis quelques années, plusieurs églises en France ont été victimes d’incendies volontaires, comme l’église Saint-Jacques de Grenoble, incendiée en janvier 2019 par un groupe anarcho-libertaire, ou encore l’église Saint-Pierre du Martroi à Orléans. Des tags avaient été retrouvés sur l’édifice, ainsi que la mention « Allah ou Akbar » (sic). La plupart des médias et les hommes politiques restent frileux sur la question des dégradations d’églises, évoquant des « accidents » et « des contextes à nuancer ».

Située dans le quartier de Wazemmes, l’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Lille est celle « qui compte le plus de fidèles, au cœur de la ville », a expliqué Martine Aubry. De son côté, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est fendu d’un tweet de soutien envers les pompiers mobilisés et a assuré de ses « pensées de solidarité pour les Lillois et les catholiques ».