L’hôpital de Senlis dans l’Oise ferme ses urgences pour deux mois, faute de personnel

7000

Du 31 juillet au 1er octobre, mieux vaut éviter de devoir se rendre à l’hôpital de Senlis dans l’Oise ! Faute de personnel, l’hôpital se voit contraint de fermer le service des urgences de 19h30 à 8h30, pendant deux mois. La journée, seul du conseil et de la petite chirurgie pourront être pratiqués. Les patients seront renvoyés vers l’hôpital de Creil, l’autre hôpital du Groupe hospitalier public du Sud de l’Oise. Un vrai problème pour les urgences de Creil, déjà débordées en temps normal : « Les gens attendent des heures dans des brancards » explique Véronique Pruvost-Bitar, présidente du Comité de défense de l’hôpital de Senlis, hôpital déjà fragilisé depuis des années, et menacé depuis douze ans de fusion avec celui de Creil.

A la clef de cette fermeture estivale, faute de budget pour engager du nouveau personnel, les patients seront surveillés uniquement par un interne et un médecin du SMUR, ou par un urgentiste de Creil. Le groupe des Blouses Blanches des urgences de Creil, groupe de soutien aux soignants de Creil, dénonce « une organisation […] aberrante sur le plan professionnel plutôt que d’avouer la situation de crise » entraînant « une dégradation de la qualité des soins ».

Pendant que l’exécutif met en garde les Français contre une quatrième vague de covid-19, il continue à rogner sur le budget des hôpitaux, et cela, malgré des conséquences dramatiques pour les Français.