Les réseaux sociaux bientôt surveillés par le fisc français

3091

La Direction générale des finances publiques va s’intéresser à Facebook, Instagram et Twitter mais aussi aux sites comme Leboncoin, BlaBlaCar, ou encore Airbnb. Le fisc va collecter des informations en se basant sur un « algorithme auto-apprenant ». Son but ? S’assurer que les contribuables ne déclarent rien qui aille à l’encontre de la législation fiscale ou des déclarations fiscales. Pour la Direction générale des finances publiques, les publications des internautes « sont des preuves qui peuvent s’avérer très utiles pour compléter un dossier ou confirmer une suspicion de fraude déjà identifiée par nos services ».