Les repentis de la fraude fiscale rapportent gros à l’Etat !

701

Installée en 2013 par le gouvernement socialiste de Jean-Marc Ayrault après l’affaire Cahuzac et fermée fin 2017, la cellule de régularisation des comptes cachés aura traité 47.000 dossiers, notamment grâce à la promesse de ne pas entamer de poursuites au pénal. Les contribuables repentis n’encouraient “que” des amendes et des pénalités, ce qui aura tout de même permis à l’État de récolter 9,4 milliards d’euros en impôts et amendes en cinq ans. « Soit l’équivalent du budget dédié en 2019 à la présidence de la République, aux deux chambres, au conseil constitutionnel et à la Cour de justice de la République », précise Le Figaro.