Les loyers maintenus pour les particuliers – Olivier Frèrejacques

369

Le gouvernement fait mine de s’activer pour préserver les entreprises face à la crise sanitaire mais paraît plus en difficulté pour venir en aide aux français. Les mesures de chômage partiel, les suspensions de charges et même celles de loyers pour les entreprises, laissaient entrevoir, pour certains, des mesures analogues pour les particuliers… Il n’en sera rien !

Dans un entretien accordé à un quotidien, le ministre Julien Denormandie a affirmé qu’il n’y aurait pas d’aides spécifiques pour les particuliers concernant leur loyer. Des aides existent déjà pour les foyers les plus pauvres mais les classes moyennes qui voient leurs revenus baisser voire disparaître à la faveur de la crise vont se retrouver démunis assez rapidement.

Outre les loyers, c’est l’ensemble des charges du logement qui vont être amené à augmenter (présence permanente dans les logements oblige). A ces dépenses, s’ajoutent aussi les frais alimentaires pour les familles, les enfants bénéficiant habituellement des tarifs avantageux des cantines.

Face à cela, le gouvernement mise sur la baisse de la consommation des ménages (les magasins étant fermés !) pour que les ménages rééquilibrent leur budget. Et pour cause : la diminution de la consommation devrait compenser largement l’augmentation des charges. En effet, en plus des dépenses de loisirs, ce sont les budgets transports qui disparaissent avec le confinement et qui permettent de contrebalancer l’augmentation des charges.

Olivier Frèrejacques