Les gangs s’invitent au cœur des quartiers chics

253

“Auteuil, Neuilly, Passy, tel est notre ghetto”, les paroles de la chanson des Inconnus sont devenues réelles. Mardi en fin d’après-midi, une rixe a éclaté autour du lycée Jean-de-la Fontaine dans le très chic XVIème arrondissement de Paris. A l’heure du couvre-feu, environ soixante individus armés de barres de fer et de couteaux se sont affrontés. Cinq d’entre eux ont été blessés dont au moins trois par arme blanche. Ils ont été transportés à l’hôpital dans un état d’urgence relative.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour tentative d’homicide volontaire précisant que, parmi les blessés, quatre sont mineurs âgés de 16 et 17 ans.

Après l’agression du jeune Yuriy mi-janvier dans le XVe arrondissement de Paris, la mort de deux adolescents de 13 et 14 ans à Saint-Chéron et Boussy-Saint-Antoine en Essonne fin février, deux autres ont été gravement blessés à Champigny-sur-Marne lundi, l’épisode du XVIème arrondissement vient donc s’ajouter à la longue liste des affrontements entre bandes rivales qui ont éclaté ces dernières semaines.

Pour autant, les circonstances restent floues. Le proviseur du lycée Jean-de-la Fontaine a précisé que la rixe avait eu lieu devant le magasin Carrefour de la Porte d’Auteuil tout en ajoutant qu’à sa connaissance aucun élève de La-Fontaine n’a été impliqué dans l’affrontement. Jusque-là cantonnés aux quartiers dits difficiles, les règlements de compte entre bandes rivales pourraient donc s’exporter et s’inviter dans des quartiers jusqu’ici plutôt épargnés.

 Thibault Bastide