Les djihadistes de l’EI sommés de se rendre

28

Les derniers djihadistes de l’Etat islamique encore présents dans l’est syrien n’ont d’autre choix que de se rendre, a prévenu lundi l’alliance arabo-kurde soutenue par Washington, qui combat la dernière poche qu’il reste du « califat ».

À son apogée, l’Etat islamique avait attiré des milliers de combattants étrangers en Syrie et en Irak (dès 2014). Mais de ce « califat » autoproclamé, il ne reste plus qu’un demi-kilomètre carré, à Baghouz, village situé aux confins orientaux de la Syrie.

Le Devoir