Les ambulanciers manifestent à Paris

182

Après les Gilets Jaunes, c’est au tour des ambulanciers de venir manifester leur colère à Paris contre la réforme du financement des transports sanitaires.

« On entre en résistance, on va se battre pour sauver notre métier ». Un mois après le blocage du périphérique parisien pendant 36 heures par un millier de véhicules sanitaires le 5 novembre, les ambulanciers sont de retour dans la capitale pour une nouvelle journée d’action contre une réforme qui les inquiète.

« On craint que les hôpitaux fassent toujours appel aux mêmes sociétés, c’est-à-dire des grands groupes qui auront remporté les appels d’offres en cassant les prix », raconte M. Giacomazzi, 32 ans, cogérant d’une petite entreprise de transports. La nouvelle mesure lui a fait perdre 10 à 15% de son chiffre d’affaire depuis début octobre. « C’est pas négligeable, sur une société de dix salariés, c’est comme si on supprimait un poste. »

Les manifestants comptent bien tout mettre sur la table ce lundi 3 décembre et demander la baisse des taxes sur les carburants ainsi que la réévaluation des tarifs, inchangés depuis 2013.