L’écriture inclusive officiellement proscrite dans l’Éducation nationale

1093
Le ministre Jean-Michel Blanquer l’avait annoncé, c’est désormais chose faite. Une circulaire publiée au Bulletin officiel proscrit « l’écriture dite inclusive » dans l’Éducation nationale. Selon cette circulaire « l’écriture inclusive modifie le respect des règles d’accord usuelles attendues dans le cadre des programmes d’enseignement ».

Le texte s’avère toutefois favorable à la féminisation des fonctions et précise qu’il faut appliquer la féminisation des fonctions : « L’intitulé des fonctions tenues par une femme doit être systématiquement féminisé suivant les règles énoncées par le guide d’aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions élaboré par le Centre national de la recherche scientifique et l’Institut national de la langue française »

BFMTV