Le président du Parlement européen refuse une minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat du Bataclan

618

Le président du Parlement européen, David Sassoli, membre du parti démocrate italien, a refusé mercredi une minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat du 13 novembre 2015. Lors d’une session au Parlement peu classique qui avait lieu à l’occasion des commémorations de la chute du mur de Berlin, le député européen Jérôme Rivière (RN) s’est approché de David Sassoli pour lui demander une minute de silence en mémoire des victimes du terrible attentat du Bataclan et leurs familles. Une requête refusée par M. Sassoli, qui aurait esquissé en regardant le député français que « le terrorisme est lié à la montée des populismes, partout en Europe ! ».

Abasourdi, Jérôme Rivière décrit cet instant : « Personne ne s’est levé, personne », regrette l’eurodéputé. « J’aurais pu entendre qu’il s’agissait d’une tentative de récupération politique, je me serais accommodé de recevoir un tacle, mais refuser cette minute est incroyable », ajoute encore M. Rivière. L’attentat islamiste du 13 novembre 2015 a coûté la vie à 130 innocents et blessé 413 personnes, dont 99 grièvement.

Réaction de David Sassoli au micro de Boulevard Voltaire :

Valeurs actuelles / Boulevard Voltaire