Le Pentagone affirme que des soldats américains ont été pris pour cible par l’armée turque en Syrie

846

Le département de la Défense américain a annoncé que ses troupes en Syrie avaient été la cible de «tirs d’artillerie depuis des positions turques». Aucun soldat n’a été blessé mais les relations entre les deux pays se détériorent.

D’après le capitaine Brook DeWalt, l’incident s’est déroulé hors de la «zone de sécurité» que la Turquie souhaite mettre en place le long de sa frontière : «L’explosion s’est produite à quelques centaines de mètres d’un lieu situé en dehors de la zone du mécanisme de sécurité et dans une zone connue des Turcs comme accueillant des forces américaines», est-il rapporté dans le document du département de la Défense.

«Les États-Unis restent opposés au mouvement militaire turc en Syrie et s’opposent en particulier aux opérations turques en dehors de la zone du mécanisme de sécurité et dans les zones où les Turcs savent que les forces américaines sont présentes», est-il également précisé.

Le président Donald Trump a autorisé des sanctions contre la république turque, sans les déclencher pour le moment, et le secrétaire du Trésor des États-Unis, Steven Mnuchin, a fait savoir que les Etats-Unis pouvaient «neutraliser» l’économie du pays tout entier «si nécessaire». «Ce sont de très fortes sanctions. Nous espérons que nous n’aurons pas à les utiliser», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse le 11 octobre.

RT