Le passeport vaccinal fait son apparition en Hongrie

190

Hongrie – Comme la chaîne de télévision publique hongroise M1 l’a annoncé le 10 mars, le passeport vaccinal n’est plus un fantasme des opposants au vaccin et ne peut plus être taxé de « délire complotiste » : il vient de faire son apparition en Hongrie. Il s’agit d’une carte plastifié de la taille d’une carte de crédit, dont les premiers exemplaires seront très bientôt envoyés par la poste aux personnes considérées comme immunisées contre le coronavirus, conformément à une décision du gouvernement hongrois prise en février dernier.

Cette carte est bilingue, toutes les inscriptions sont en hongrois et en anglais ; elle est donc a priori destinée à pouvoir être utilisée également à l’étranger. On y retrouve les nom et prénoms, date de naissance, numéro de passeport et de carte d’identité, ainsi que le cas échéant la date de la vaccination. La carte a également un numéro propre et un QR code. Pour les personnes recevant cette carte suite à une infection « prouvée » par le Covid, une date de validité y figurera également, les autorités hongroises expliquant que la protection offerte par les anticorps n’est que temporaire. Il faudra donc apparemment se faire vacciner avant la date d’expiration afin d’en recevoir une nouvelle.

Trois durées de validité différentes

Ces cartes – dont la possession permettra notamment d’être dispensé de quarantaine lors des voyages – sont destinées à trois catégories de personnes :

  • Les personnes vaccinées l’obtiendront automatiquement et gratuitement par la poste. Leur carte sera valable sans date d’expiration.
  • Les personnes ayant eu le Covid et pouvant le prouver grâce à un test positif la recevront également automatiquement et gratuitement par la poste, mais leur carte ne sera valable que six mois.
  • Les personnes souhaitant la carte et pouvant prouver, par des résultats de dépistage, avoir été porteurs du virus, devront s’acquitter d’une taxe de 3 000 forints (9 euros) et fournir un test antigénique (à leur frais) prouvant qu’ils ont des anticorps. Leur carte ne sera valable que quatre mois.

Des privilèges en fonction des résultats de la consultation nationale 

Dans le cadre de la consultation nationale sur la réouverture lancée en février par le gouvernement hongrois, il est demandé quels droits supplémentaires devront être accordés au détenteurs de ces  « certificats d’immunité ». Le gouvernement hongrois a annoncé qu’il mettra en place des mesures conformes aux réponses données par la majorité des répondants. Pour le moment, aucune date de fin de cette consultation n’a cependant été annoncée.

Des cartes similaires bientôt dans toutes l’UE

Selon la chaîne de télévision M1, l’Union européenne entend mettre en place une carte similaire à celle de la Hongrie, selon des modalités dont les détails devraient être connus dans les jours prochains. Selon plusieurs agences de presse européennes, la marque du vaccin n’importerait pas ; autrement dit : recevront la carte européenne aussi ceux ayant eu une injection d’un vaccin non reconnu par l’Agence européenne du médicament (AEM), pour peu que le vaccin soit autorisé par les autorités compétentes de leur pays de résidence.