Le Maroc affirme avoir réduit l’immigration clandestine vers l’Espagne

294

Les autorités marocaines ont affirmé avoir réussi à ralentir le rythme de l’immigration clandestine depuis l’Afrique vers l’Espagne ces derniers mois après la répression de plusieurs réseaux de contrebande, a déclaré vendredi le responsable marocain de la migration et du contrôle des frontières, dévoilant de nouveaux chiffres à l’agence de presse Reuters.

25.000 clandestins empêchés de traverser la Méditerranée

Jusqu’à présent, 7 202 personnes ont réussi à atteindre l’Espagne à partir du Maroc cette année, soit environ 2 000 de plus qu’au cours de la même période l’année dernière. Mais plus de la moitié des traversées de cette année ont eu lieu en janvier, et leur nombre a fortement diminué au cours des trois mois suivants.

Le chef du contrôle des frontières, Khalid Zerouali, a déclaré que cela montrait que les efforts du gouvernement avaient un effet. Il a également déclaré que les autorités avaient empêché 25 000 passages illégaux depuis le début de l’année, soit une augmentation de 30% par rapport à la même période l’année dernière. Depuis le début de l’année, il n’y a eu aucune tentative de prendre d’assaut les clôtures frontalières des enclaves espagnoles d’Afrique du Nord à Ceuta et Melilla.

« Les mesures prises par le Maroc ont permis d’endiguer les flux migratoires vers l’Espagne « , a déclaré M. Zerouali.

La principale route des migrants

La route entre le Maroc et l’Espagne est devenue l’une des principales voies d’entrée illégale en Europe pour les migrants, des pressions ayant été exercées pour fermer d’autres routes entre la Turquie et la Grèce et la Libye et l’Italie.

L’année dernière, quelque 57 000 personnes sont arrivées illégalement en Espagne. Le Maroc a déclaré avoir arrêté 89 000 migrants l’année dernière.

Reuters