Le groupe pharmaceutique américain Moderna contraint de détruire 400.000 doses de son vaccin anti-Covid en raison d’un «problème de filtration»

1062

Le groupe pharmaceutique américain « Moderna » a été contraint de détruire 400.000 doses de son vaccin contre le Covid-19 à cause d’un «problème de filtration» lors de son élaboration, rapporte Bloomberg. C’est le conseiller scientifique de Donald Trump Moncef Slaoui qui a révélé cette information à l’agence de presse, soulignant qu’il «faut s’attendre» à de tels problèmes lors d’un processus aussi complexe que la fabrication de vaccins contre le Covid.

Sputnik