Le gouvernement accorde 2,8 millions d’euros à trois spécialistes des réseaux sociaux afin de soigner sa réputation sur internet à un an de l’élection présidentielle

2633

Selon une information de La Lettre A, le service d’information du gouvernement (Sig), qui dépend du Premier ministre Jean Castex, a accordé 2,8 millions d’euros à trois spécialistes des réseaux sociaux pour « agréger, indexer et évaluer l’audience des contenus traitant de l’activité du gouvernement ». Ces trois personnes auront pour mission d’assurer une veille afin de mesurer le ressenti des internautes sur l’action de l’exécutif à un an de l’élection présidentielle.

Le député Nicolas Dupont-Aignan (DLF) n’a pas manqué de réagir sur Twitter à cette nouvelle : «Le gouvernement a lancé un appel d’offres pour « détecter, analyser et mesurer » les opinions politiques sur les réseaux sociaux… autrement dit pour surveiller les Français et les opposants ! Deux entreprises étrangères nous surveilleront… Contrôle numérique ?»