Les CHU de Roanne et de Saint Etienne contraints de réintégrer des agents non-vaccinés

10633

Dans sa décision rendue vendredi 22 octobre, le tribunal a donné raison à trois agents en invalidant leur suspension, notamment parce qu’ils travaillent dans les cuisines des deux hôpitaux, sans contact avec le public. Pour leur avocat Thomas Bénagès c’est une victoire et surtout cela crée un précédent « pour ceux qui ne travaillent pas au contact des malades ou du public et qui auraient la possibilité d’être reclassés. » Dans un communiqué publié ce jeudi, les deux CHU déclarent prendre « acte des ordonnances prises par le juge des référés du TA de Lyon. Ces ordonnances suspendent la décision de suspension prise pour trois agents hospitaliers ne satisfaisant pas à l’obligation vaccinale posée par la loi du 5 août 2021. » Les deux établissements se sont pourvus en cassation.