Laurent Wauquiez tourne le dos aux chrétiens d’orient

225

Alors que le président LR du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes comptait accorder une subvention de 22 000 euros à l’association « SOS Chrétiens d’orient », il a finalement fait marche arrière. Dans un communiqué, les services de Laurent Wauquiez ont expliqué leur décision en affirmant que « SOS Chrétiens d’orient » avait eu des liens politiques avec des « personnalités extrémistes issues de mouvements identitaires ». Une marche arrière dictée par l’opposition socialiste qui montre les limites de la droite musclée qu’entend incarner Laurent Wauquiez.
Face à ce retournement de situation, l’association a réagit en affirmant que la politique avait eu raison de la cause humanitaire et que l’intérêt particulier a primé sur le bien commun. SOS Chrétiens d’Orient vient en aide aux populations, chrétiennes notamment, au Proche-Orient, depuis 2013 et dispose du statut de “partenaire de la défense nationale”.