L’Assemblée nationale a adopté en première lecture cette nuit le projet de loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet et qui prépare l’après-11 mai

657

L’Assemblée nationale a voté dans la nuit de vendredi à samedi en première lecture le projet de loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet et qui « intègre les enjeux » du déconfinement progressif à partir de lundi. Les députés et sénateurs tenteront ce samedi en commission mixte paritaire (CMP) de s’accorder sur une version de compromis du projet de loi, en vue d’une adoption définitive d’ici dimanche soir.

Les députés ont adopté le texte à main levée, avec l’appui des élus LaREM, du MoDem et de la majorité des UDI-Agir. LR a voté contre, comme le PS au nom des « libertés individuelles », ainsi que LFI notamment en raison de l’absence de mesures sociales et le PCF, jugeant l’état d’urgence « contreproductif ». Les élus du groupe Libertés et Territoires se sont partagés essentiellement entre votes contre et abstentions.

BFMTV