L’application StopCovid conserverait plus d’informations que ce que le gouvernement avait annoncé, selon un chercheur français

559

Ce qui devait arriver, arriva. Un chercheur français en cryptographie de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), Gaëtan Leurent, a découvert que l’application StopCovid conserve plus d’informations sur les personnes croisées par ses utilisateurs que ce que le gouvernement avait annoncé. Elle collecterait les identifiants de toutes les personnes croisées par un utilisateur et pas seulement celles croisées à moins d’un mètre pendant quinze minutes. Le secrétaire d’état au numérique, Cédric O, n’a pas remis en cause ces révélations. De son côté, la Commission nationale informatique et libertés, la CNIL, a fait savoir que des contrôles étaient « en cours » sur le sujet. Selon les derniers chiffres, l’application Stop Covid a été téléchargée près d’1,4 millions de fois.

 

La Dépêche