L’Allemagne a perdu la trace de 160 de ses ressortissants partis rejoindre Daech

154

Plus de 1000 ressortissants allemands se sont rendus en Syrie et en Irak pour rejoindre l’État Islamique. Un tiers d’entre eux sont rentrés, certains sont morts, d’autres sont en prison, mais beaucoup restent introuvables.

Plus de 160 combattants allemands de Daech ont disparu des radars. Ils étaient plus d’un millier à avoir rejoint le califat pour combattre dans les rangs de l’État Islamique (EI), aujourd’hui la plupart d’entre eux sont morts ou en prison, mais une partie a échappé à la vigilance des services de renseignements allemands. L’information vient du gouvernement dans une réponse à la secrétaire générale du FDP (Fraktion der Freien Demokraten, Parti libéral-démocrate), Linda Teutberg. Elle a été révélée par l’édition dominicale du journal Die Welt.

Le Figaro