L’AFP ne signe pas la « lettre ouverte de Charlie Hebdo pour la liberté d’expression » pour « ne pas mettre en danger ses équipes dans les pays musulmans »

859

Le Syndicat National des Journalistes (SNJ) a dénoncé dans communiqué sur son site Internet l’Agence-France-Presse (AFP). En effet, celle-ci ne s’est pas associée à la lettre ouverte afin « de ne pas mettre ses équipes en danger dans des pays musulmans où ce droit est considéré comme une provocation ». La direction s’est récemment expliquée dans une note rédactionnelle : « L’AFP défend avec force la liberté d’expression mais les signataires de cette lettre ouverte ne sont pas aussi exposés que nous dans ces pays. »

Au début du mois de septembre, l’AFP avait déjà fait jaser notamment en publiant la récente Une de Charlie qui affichait les caricatures de Mahomet. L’agence présente à l’international n’avait pas hésité à relayer « une version tronquée, camouflée » du prophète, rappelle le SNJ. Le dessin de Cabu avait donc été masqué, « considéré comme une insulte pour les fidèles musulmans » selon l’AFP.

Enfin, rappelons qu’en plein procès des attentats de 2015, si 90 médias ont publié une tribune pour soutenir Charlie Hebdo, certains médias n’ont pas été invités à signer la missive… A croire que leur liberté d’expression, à eux, n’est pas souhaitable. Sujet abordé dans notre JT de mercredi 23 septembre: