La vente de masques chirurgicaux en supermarché révulse les médecins libéraux

662

Rationnés depuis des semaines, les professionnels de santé se sentent trahis par le ministère de la Santé et par Bercy qui autorisent la vente de ces dispositifs médicaux en grande surface.

La vente de masques chirurgicaux ne cesse de faire débat. Après qu’Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, a annoncé dans Le Figaro sa volonté de vendre des masques chirurgicaux dès le 4 mai, les médecins libéraux comme d’autres professionnels de santé s’insurgent de la vente de ce dispositif médical en grande surface. Confirmée mercredi par le ministère de l’Économie, cette autorisation, précise un communiqué, s’opère dans un cadre où «les enseignes de la grande distribution s’engagent à ce que le prix des masques soit limité afin de permettre leur acquisition par tous les Français. Elles vendront les masques avec une marge minimale», écrit Bercy.

Le Figaro