La Russie n’attend « rien de bon » de la future administration Biden

376

Sergueï Riabkov, le vice-ministre des Affaires étrangères russe, n’a pas mâché ses mots : « Ce serait étrange d’attendre du bien de gens qui, pour beaucoup d’entre eux, ont fait leur carrière sur la russophobie, en déversant du fiel sur mon pays ! ».

Il prône une politique « d’endiguement total des États-Unis, dans toutes les directions, car la politique américaine à l’égard de la Russie est profondément hostile. »

Ces propos font suite aux menaces émises par Joe Biden de nouvelles sanctions, après la cyberattaque attribuée à la Russie qui a visé des infrastructures stratégiques américaines.

Pour Sergueï Riabkov, ces propos confirment une tendance lourde, avec l’accumulation des sanctions depuis les accusations de piratage informatiques et d’ingérence dans la présidentielle de 2016, jusqu’à ces dernières accusations contre son pays :

« Tout va de mal en pis. C’était caractéristique des quatre dernières années, et on n’a pas le sentiment que cette tendance va changer. »

Le Point