La mort de George Floyd est bien un homicide, mais il usait de stupéfiants, selon le médecin légiste

484
Le médecin en charge de l’autopsie de George Floyd a annoncé qu’il était mort à cause de la «pression exercée sur son cou» lors de son interpellation, mais aussi qu’il était intoxiqué au fentanyl et avait fait un usage récent d’amphétamines.
La mort de l’Américain George Floyd, 46 ans, est bien un «homicide» causé par la «pression exercée sur son cou» par les agents des forces de l’ordre alors qu’il était drogué au fentanyl, un puissant opiacé, a estimé dans un communiqué daté du 1er juin le médecin légiste officiel du comté de Hennepin en charge de son autopsie.

En savoir plus sur RT France