La Ligue de défense noire africaine (LDNA) « ne regrette pas la mort » des militaires français tués au Mali et les qualifie de « terroristes militaires français »

2883

Après la perte de deux nouveaux soldats français au Mali, samedi 2 janvier 2021, la Ligue de défense noire africaine (LDNA) a affirmé ne pas regretter la mort de militaires «qui n’auraient pas dû protéger au Mali les intérêts économiques de la bourgeoisie criminelle française». Pire encore, Les deux militaires tombés en opération sont qualifiés de « Terroristes militaires français » dans un tweet de la LDNA.

«La LDNA ne regrette pas la mort de ces militaires qui n’auraient pas dû protéger au Mali les intérêts économiques de la bourgeoisie criminelle française menée par Bolloré», a publié l’organisation dans un autre tweet. «Il est temps de ramener les soldats en France», argumente-t-elle, ajoutant : «Les Africains, les Maliens se débrouilleront seuls.» écrit l’organisation dans un tweet.

La LDNA écrit également: «Selon Afrique media : les deux terroristes militaires français étaient bourrés dû aux fêtes et se sont tirés eux-mêmes dessus.» Elle ajoute : «Ça craint. Il faut vite qu’Emmanuel Macron rapatrie les troupes du Mali. Les Africains régleront seuls leurs problèmes !»

RT