La justice requiert 10 000 euros d’amende contre Eric Zemmour pour « injure et provocation à la haine raciale » après son discours à la Convention de la droite en septembre

326

Mercredi 1er juillet, le parquet a requis 10 000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour injure et provocation à la haine raciale, contre Eric Zemmour lors de son discours lors de la Convention de la droite le 28 septembre dernier à Paris.

(…) Ce jour-là, Éric Zemmour avait fustigé les immigrés « colonisateurs » et s’était insurgé contre l’« islamisation de la rue », décrivant le voile et la djellaba comme « les uniformes d’une armée d’occupation »« Les caïds et leurs bandes s’allient à l’imam pour faire régner l’ordre dans la rue et dans les consciences, selon la vieille alliance du sabre et du goupillon, en l’occurrence, la kalach et la djellaba », déclarait-il notamment. Devant le tollé qui a suivi dans les médias et sur les réseaux sociaux, l’éditorialiste avait « maintenu » ses propos, assurant qu’il « n’injuri[ait] personne ». Mais pour le tribunal, qui a visionné les 32 minutes de son discours et retenu six passages qu’il jugeait problématiques, les « infractions étaient parfaitement caractérisées » et la procureur a estimé qu’Éric Zemmour avait usé d’une « rhétorique insidieuse ».

Valeurs actuelles