La fraude aux faux numéros de Sécurité sociale estimée entre 200 et 802 millions d’euros

364

Dans un rapport publié ce mercredi, le Sénat revoit à la baisse l’estimation de la fraude à la Sécurité sociale, qui avait été évaluée en décembre à 14 milliards d’euros par l’ancien magistrat Charles Prats. Le Sénat estime cependant que le risque de fraude aux « faux numéros de Sécu » se situe entre 200 et 802 millions d’euros. Un chiffre qui devrait être affiné cet été au terme de travaux d’enquête en cours. Le Sénat relativise et affirme que le chiffre de quelques centaines de millions d’euros ne fait pas de cette fraude « un sujet hors norme en matière de fraude sociale ».

Le Figaro