La France va creuser le déficit

554

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) a reconnu qu’il faudrait « sans doute creuser le déficit (public) ».

Il a néanmoins assuré qu’il s’agissait d’une situation « strictement temporaire » et que le déficit public serait à nouveau sous les 3% du PIB en 2020.

Richard Ferrand a assuré que cette hausse du déficit public ne serait « pas massive », et temporaire, car « la conversion du CICE en baisses de charges patronales, c’est pour une année », en 2019. « L’année d’après, nous n’aurons pas cet effet d’accumulation des deux mesures et on retrouvera un rythme en dessous des 3% », a-t-il précisé.