La chasse aux sorcières du gouvernement – Thibault Bastide

564

Le gouvernement n’aime pas qu’on lui résiste. Deux jours après le vote sur le plan de déconfinement, la majorité n’a pas perdu de temps pour cibler les réfractaires. Martine Wonner, seule députée LREM à avoir voté contre la stratégie de déconfinement du gouvernement, est “convoquée” par le groupe majoritaire pour s’expliquer. L’élue du Bas-Rhin, appartenant à l’aile gauche de la majorité, participera au prochain bureau du groupe en visioconférence mercredi prochain à 14h. Médecin de profession et favorable au recours à la chloroquine face au coronavirus, Martine Wonner avait regretté l’absence d’une quelconque stratégie thérapeutique, en annonçant son vote mardi. Une décision individuelle qui ne semble pas plaire au parti de Jupiter. Interrogé sur d’éventuelles sanctions en cas de votes dissidents, le président du groupe, Gilles Le Gendre, avait répondu “nous verrons” mardi avant la présentation du plan et le scrutin. C’est désormais tout vu… Par ailleurs, six autres députés marcheurs se sont abstenus lors de ce vote et certains comme Aurélien Taché ou Guillaume Chiche, qui ont voté pour le plan, avaient déploré l’organisation du vote sans laisser un délai de réflexion aux parlementaires.

Ce n’est pas la première fois que la majorité présidentielle organise une telle chasse aux sorcières. En 2019, la députée de l’Oise, Agnès Thill, a été renvoyée du parti après avoir affirmé son opposition à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. Autre exemple, celui de Cédric Villani. Le mathématicien a également été viré après avoir refusé de retirer sa candidature à la mairie de Paris face à Benjamin Griveaux.

Thibault Bastide