La CGT a censuré Le Point, Paris Match et Valeurs actuelles dans dix-huit grandes villes de France en refusant de les distribuer mercredi !

447

Mercredi, suite à un mouvement de grève qui était organisé dans plusieurs dépôts destinés à la distribution des journaux en France, la CGT a décidé que certaines de ces publications ne seraient pas distribuées ! cette censure visait les journaux Le PointParis Match et Valeurs actuelles.

Le point dénonce une discrimination

Le Point : « Quelqu’un peut-il dire à Philippe Martinez que le mur de Berlin est tombé il y a presque trente ans ? (…) On est certes habitué au dogmatisme et à la force d’inertie de la CGT qui handicape depuis des années toute une filière, des marchands de journaux jusqu’aux rédactions. Cette fois-ci, leur prétexte est la réforme de la loi Bichet qui régit la distribution de la presse. Mauvais combat, puisque cette évolution législative et réglementaire devrait plutôt libérer le secteur de quelques archaïsmes qui le plombent et, surtout, améliorer le sort des kiosquiers et autres diffuseurs de presse, dont la CGT semble peu se soucier. Mais c’est un autre débat (…) Quoi qu’il en soit, il y a cette fois-ci une dimension supplémentaire, puisque les militants cégétistes ont opéré eux-mêmes une sélection – disons-le, une discrimination – entre les titres. De quel droit ? La liberté de la presse est-elle désormais à la merci de la commission de censure de la CGT  ?

Le Point ne sera donc pas disponible aujourd’hui dans les villes suivantes : LyonClermont-FerrandNantes, Le Mans, La Rochelle, Vannes, Rennes, Tours, Marseille, Toulon, Avignon, Bordeaux, Bayonne, Périgueux, Toulouse, Albi, Castres et Montauban. Nous en sommes navrés pour nos lecteurs.

En attendant que la censure de la CGT cesse, le numéro du Pointd’aujourd’hui est bien entendu disponible en édition numérique et dans sa version papier sur notre boutique en ligne. Mais, sur le principe, notre liberté, nous ne lâcherons rien. »

Source : Le Point