La capitaine du Sea-Watch 3, Carola Rackete, affirme qu’« Il y a très peu de migrants qui vont en Europe » (Vidéo)

760

Fin juin 2019, face au refus du ministre italien de l’Intérieur d’alors, Matteo Salvini, la capitaine du Sea Watch 3 Carola Rackete forçait l’entrée du port de l’île de Lampedusa, dans le sud de l’Italie, pour y débarquer 42 naufragés secourus en mer Méditerranée par son « navire humanitaire ».

Des députés LREM ont reçu, lundi 23 septembre, plusieurs ONG ainsi que Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch 3, dans l’amphithéâtre de la salle Colbert, à quelques pas de l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Un rendez-vous organisé par Aurélien Taché (LREM), l’une des figures de l’aile gauche d’Emmanuel Macron, qui avait pour but de traiter de l’immigration et de la politique migratoire de la France.

Invitée sur France 24 mardi, Carola Rackete a notamment affirmé que « Très peu de migrants venaient en Europe » et que l’Europe devait assumer ses responsabilités.