La Belgique ne devra finalement pas rapatrier les djihadistes et leurs enfants détenus en Syrie

490

L’État belge ne devra finalement pas rapatrier les enfants de combattants étrangers sous la bannière du groupe terroriste Etat islamique (EI), ni de verser des astreintes. L’appel des parents d’enfants de djihadistes détenus en Syrie a été rejeté, rapportent jeudi les journaux De Morgen, Het Nieuwsblad et De Standaard.

L’un des arguments défendus par le tribunal est que la filiation de ces enfants ne peut être prouvée. Ils sont nés en Syrie, et aucune recherche ADN ne montre qu’ils sont bien les enfants des Belges.

Pour rappel, le 11 décembre 2019, la justice avait estimé que le gouvernement belge devait fournir une assistance consulaire aux enfants ainsi que leurs documents leur permettant de revenir en Belgique accompagnés. Une astreinte de 5.000 euros par jour de retard et par enfant avait également été décrétée.

7sur7